gay quimper gay lorient

Son barman est sur les rangs. Et Raphaël Caron sait qu'il n'aura aucun mal à vendre son fonds de commerce, lui qui a d'autres projets personnels et professionnels.

Il a d'ailleurs déjà refusé une offre. Ce n'est pas mon souhait. Je veux le vendre, mais pas à n'importe quelle condition. C'était déjà un établissement gay. Dans la communauté gay, les hommes ont plus d'endroits pour sortir. À l'époque, il n'y avait pas grand-chose pour les filles.

J'ai donc voulu en faire un bar mixte gay et lesbien. Cela s'est très bien passé. Et puis le bar s'est ouvert à tous, même si la dominante reste gay. Le patron le concède du bout des lèvres, son bar est une institution dans le milieu gay. Les clients viennent de Brest, de Lorient, de la région parisienne.

Un état d'esprit qu'il souhaite voire perdurer. Raphaël Caron voit donc d'un très bon oeil la démarche de reprise engagée par son employé. Je vivais à Douarnenez et je venais comme client. À une époque où l'homosexualité était bien plus cachée que maintenant, où les homosexuels restaient ensemble. Une cagnotte pour son apport Lui non plus ne souhaite pas voir ce bar se muer en établissement lambda. Il marche bien, ça danse, ça chante, avec de la musique électro, disco, des années 80, du karaoké.

Les clients sont très attachés à cette ambiance. Adoubé par le patron, Sylvain Jaffry se heurte désormais à un écueil, l'argent. Sur Leetchi, 24 donateurs ont déjà versé leur obole. A proximité Ergué-Gabéric Conférence. La Saint-Jean décryptée 21 Juin à Une bouteille de gaz explose dans un camping-car 21 Juin à Les lecteurs plomelinois ont voté 21 Juin à Une année bien remplie 18 Juin à Le carrefour de la RD56 sécurisé 20 Juin à Découverte des plantes sauvages et comestibles 19 Juin à Les CE2 ont passé le permis piéton 21 Juin à Tout Saint-Évarzec à vélo.

La Fête de la musique a 20 ans 21 Juin à Celle de la rue Toullier est aussi très fréquentée même si on y a retrouvé un jour un homme assassiné. Enfin la tasse du Boulevard Solférino à coté de la gare, pas encore rénovée, a aussi ses adeptes. Vous pouvez aussi enrichir notre site par vos témoignages ou vos documents. Page Précédente Page Suivant. Hexagone Gay vous propose un petit voyage dans le passé des lieux gays bretons. Région de marins, mais région aussi très religieuse, la Bretagne a toujours connu une vie gay intense mais cachée.

Si les villes étudiantes comme Rennes ou touristiques comme Quimper ou Dinard ont toujours offert des lieux de divertissements pour les gays, les ports comme Brest ou Lorient offrent des possibilités de relations plus viriles.

Son existence est mentionnée dans la revue "L'Antinorm" de nov-dec Il se réunit les mercredis et vendredis de 15h à 17h au local "Choisir", 13 rue Saint Michel à Rennes. Un de ses principaux animateurs sera Gilles Barbedette, romancier et futur rédacteur à Gai Pied. Deux librairies serviront tour à tour de boite postale: L'association est créée en août LE GLH organisera plusieurs manifestations d'envergure à Rennes à la fin des années 70 cf ci-dessous.

Il édite également un journal: Le premier numéro paraît en On y trouve des infos sous forme de brèves, et l'actualité des associations de l'Ouest.

Le journal est imprimé à exemplaires. Un bulletin interne avec le compte-rendu des réunions est aussi édité à partir de juin C'est le 20 avril qu'elle organise sa première réunion bretonne près de Rennes au Restaurant Chantepie.

Une centaine d'homophiles c'est le terme employé par l'association se sont retrouvés autour d'un repas présidé par le responsable national de l'association, André Baudry. Au delà de son coté très iconoclaste, c'est cette mouvance qui va être à l'origine de la création de l 'Association pour la Diffusion de l'Homosexualité en , qui se substituera peu à peu au GLH. Jacques Ars en sera un des instigateurs, et restera une des figures du militantisme homosexuel en Bretagne. Le Groupe Lesbien GL sera à l'origine de la première association lesbienne de la ville en En mars , une coordination régionale des groupes lesbiens de l'Ouest rassemble des lesbiennes de Brest, Caen, Tours, Rennes et Angers.

Un GLH est constitué à Brest à la fin des années Son siège est abrité par le librairie Graffiti, place Saint Louis. La manifestation est organisée discrètement et s'adresse au cercle restreint des homos de la région.

On l'intitule "Autres Paroles d'un Autre Désir". Ce genre de manifestation est ambitieux à une époque où la visibilité gay n'est pas du tout acquise, surtout en province, surtout en Bretagne. Contre vents et marées nous sommes bien en Bretagne les organisateurs ont réussi à organiser ce Festival. La mairie socialiste, propriétaire de la MJC, est assez réticente. Le ministre de la culture de l'époque, Michel d'Ornano, menace la MJC de lui retirer son agrément si ce festival s'y tient.

Pour contourner la décision, un certain nombre de personnes, homos et hétéros décident d'occuper la MJC, la dégageant ainsi de toute responsabilité. Le festival a eu lieu du 23 au 28 avril mais devant les campagnes de presse évoquant son annulation ou des problèmes de sécurité, très peu d'homos ont fait le déplacement.

Gay menton gay charleville

Gay cherche gay plan cul à proximité

Arabe nu gay rencontre gay en limousin

Le groupe autonome des lesbiennes issu du GLH va se constituer en association déclarée en avril Le journal est imprimé à exemplaires. A Redon, on se rencontre sur la place de la République ou sur le Cours Bernard à coté du monument. Le joli petit jardin derrière le Théâtre est fréquenté en soirée. Quelques restaus ont aussi la préférence des gays: Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par.

Mais le patron tient absolument à le voir perdurer et conserver son esprit actuel. Son barman est sur les rangs. Et Raphaël Caron sait qu'il n'aura aucun mal à vendre son fonds de commerce, lui qui a d'autres projets personnels et professionnels. Il a d'ailleurs déjà refusé une offre. Ce n'est pas mon souhait.

Je veux le vendre, mais pas à n'importe quelle condition. C'était déjà un établissement gay. Dans la communauté gay, les hommes ont plus d'endroits pour sortir. À l'époque, il n'y avait pas grand-chose pour les filles. J'ai donc voulu en faire un bar mixte gay et lesbien. Cela s'est très bien passé. Et puis le bar s'est ouvert à tous, même si la dominante reste gay.

Le patron le concède du bout des lèvres, son bar est une institution dans le milieu gay. Les clients viennent de Brest, de Lorient, de la région parisienne. Un état d'esprit qu'il souhaite voire perdurer. Raphaël Caron voit donc d'un très bon oeil la démarche de reprise engagée par son employé. Je vivais à Douarnenez et je venais comme client.

À une époque où l'homosexualité était bien plus cachée que maintenant, où les homosexuels restaient ensemble. Une cagnotte pour son apport Lui non plus ne souhaite pas voir ce bar se muer en établissement lambda. Il marche bien, ça danse, ça chante, avec de la musique électro, disco, des années 80, du karaoké. Les clients sont très attachés à cette ambiance. Adoubé par le patron, Sylvain Jaffry se heurte désormais à un écueil, l'argent. Sur Leetchi, 24 donateurs ont déjà versé leur obole.

A proximité Ergué-Gabéric Conférence. La Saint-Jean décryptée 21 Juin à Une bouteille de gaz explose dans un camping-car 21 Juin à Les lecteurs plomelinois ont voté 21 Juin à Une année bien remplie 18 Juin à Le carrefour de la RD56 sécurisé 20 Juin à Découverte des plantes sauvages et comestibles 19 Juin à Les CE2 ont passé le permis piéton 21 Juin à Tout Saint-Évarzec à vélo.

C'est le 20 avril qu'elle organise sa première réunion bretonne près de Rennes au Restaurant Chantepie. Une centaine d'homophiles c'est le terme employé par l'association se sont retrouvés autour d'un repas présidé par le responsable national de l'association, André Baudry.

Au delà de son coté très iconoclaste, c'est cette mouvance qui va être à l'origine de la création de l 'Association pour la Diffusion de l'Homosexualité en , qui se substituera peu à peu au GLH.

Jacques Ars en sera un des instigateurs, et restera une des figures du militantisme homosexuel en Bretagne. Le Groupe Lesbien GL sera à l'origine de la première association lesbienne de la ville en En mars , une coordination régionale des groupes lesbiens de l'Ouest rassemble des lesbiennes de Brest, Caen, Tours, Rennes et Angers.

Un GLH est constitué à Brest à la fin des années Son siège est abrité par le librairie Graffiti, place Saint Louis. La manifestation est organisée discrètement et s'adresse au cercle restreint des homos de la région. On l'intitule "Autres Paroles d'un Autre Désir". Ce genre de manifestation est ambitieux à une époque où la visibilité gay n'est pas du tout acquise, surtout en province, surtout en Bretagne. Contre vents et marées nous sommes bien en Bretagne les organisateurs ont réussi à organiser ce Festival.

La mairie socialiste, propriétaire de la MJC, est assez réticente. Le ministre de la culture de l'époque, Michel d'Ornano, menace la MJC de lui retirer son agrément si ce festival s'y tient. Pour contourner la décision, un certain nombre de personnes, homos et hétéros décident d'occuper la MJC, la dégageant ainsi de toute responsabilité.

Le festival a eu lieu du 23 au 28 avril mais devant les campagnes de presse évoquant son annulation ou des problèmes de sécurité, très peu d'homos ont fait le déplacement. La première journée a même été assez tendue, des hétérosexuels agressifs et alcoolisés ayant accaparés les lieux. La manifestation s'est soldée par un déficit de 5 F mais cet acte militant et courageux fut sans prix pour une ville comme Rennes dont la frilosité religieuse était encore dominante.

Quimper 29 connaît déjà sa discothèque gay à une dizaine de km de la ville. Le club " La Chauve Souris" est une des rares boites gay de Bretagne de cette époque. Brest 29 se dote d'une association locale. Si le quartier de Recouvrance a depuis longtemps une réputation sulfureuse avec ses nombreux bars de marins, les homos brestois ont l'habitude de se retrouver Chez Loulou au "Bar du Château".

A Lorient 56 , tout se passe à l'époque sur la place Jules Ferry, sur le parking mais surtout dans la tasse très fréquentée, y compris des marins. Le Parc du Syndicat d'Initiatives connaît également ses adeptes. A Vannes 56 , les Jardins de la Garenne et les WC sur le port sont les endroits les plus fréquentés de la ville. A Saint Brieuc 22 , les WC situés à coté de la cathédrale s'animent dès le soir venu. Le Jardin des Promenades et le Champ de Mars sont également fréquentés par les homos.

A Dinan 22 , les rencontres se déroulent dans les jardins du Château, à Dinard 35 c'est la Promenade du Clair de Lune, à Saint Malo 35 c'est le rempart entre les escaliers de la place Vaudray et les Jardins des Cavaliers. La tasse de la place d'Alsace-Lorraine. La place des Lices coté rue de Juillet. Tasse historique de la rue Toullier. Tasse souterraine du square de la Motte.

En revanche, nos recherches documentaires, nos acquisitions de documents, notre archivages sont financés par nos fonds personnels. Vous pouvez nous aider à conserver notre mémoire LGBT, en toute indépendance, par un don, via le bouton Paypal ci-contre.